Lasiommata megera Femelle (Satyre ou Mégère) sur salsifis des près ( Tragopogon pratensis)

  • Règne : Animalia
  • • Classe : Insecta
  • • Ordre : Lepidoptera
  • • Famille :Nymphalidae
  • • Sous-famille : Satyrinae
  • • Genre : Lasiommata

Lasiommata megera est une espèce de lépidoptères de la famille des nymphalidae, de la sous-famille des Satyrinae et du genre Lasiommata .
Le papillon a été décrit puis nommé par le naturaliste Linné en 1767 sous le nom de « Papilio megera » . le nom du genre « Lasiommata » a été rajouté par westwood en 1841.
Une particularité propre à cette espèce.
Mâle et femelle portent un même nom scientifique « Lasiommata megera » mais 2 noms vernaculaires différents. La femelle est appelée « mégère » alors que le mâle, lui, est nommé « satyre ».

Mégère femelle sur salsifis des près (Ailes fermées)

De taille moyenne (envergure 4 à 5 cm) le dessus du papillon est jaune orangé. Il est marqué par des lignes transversales brunes avec un ocelle aux ailes antérieures et 4 aux ailles postérieures.
On reconnaît le mâle à la large tache brune qui traverse en oblique l’aile antérieure. Elle est bien plus fine chez la femelle.
Le revers des ailles est marbré de gris et compte 7 ocelles ainsi des lignes zigzagantes brun foncé.

Plantes hôtes


Ses plantes hôtes sont les graminées comme la fétuque des brebis , le brome dressé ou le dactyle pelotonné.
L’espèce peut donner jusqu’à 3 générations par an .
La femelle dépose ses œufs sur ou pied de ses plantes hôtes .
l’espèce hiverne à l’état de larve .

Mégère femelle (ailes ouvertes )

Ethymologie


« Lasiommata » vient du grec « lasio » qui veut dire chevelu et de « ommata » « les yeux ». Ce nom lui a été donné, car l’espèce se caractérise par un tour des yeux poilu.
Mégéra a été donné par Linné en 1767. Le nom désigne l’une des trois Erynies (avec Alecto et Tisiphone) qui étaient les déesses de la vengeance. Son nom Mégaira signifie « la haine »
Le nom de satyre a été donné au mâle par Geoffroy en 1762.

Laisser un commentaire