Psyché lustrée (Psyche casta)

  • Règne : Animalia
  • Classe : Insecta
  • Ordre : Lepidoptera
  • Super-famille : Tinoidea
  • Famille : Psychiade
  • Sous-famille : Psychinae
  • Tribu : Pierini
  • Genre : Pieris

Présentation

Je me suis d’abord demandé comment ces petits bout de bois pouvaient tenir ainsi sur la feuille d’ortie avant de comprendre qu’il s’agissait de plus que cela .

Ces brindilles cachent en réalité une chenille de la famille des Psychidae qui compte plus de 1000 espèces dans le monde 100 en Europe et une cinquantaine en France . Leurs membres ont la particularité de fabriquer des fourreaux.

Chenille de la psyché lustrée dans son fourreau sur une feuille d’ortie.

La psyché lustrée fait partie des hétérocères diurnes, c’est-à-dire des papillons de nuit qui vivent le jour.

Description

À peine sorties de l’œuf, les chenilles se dépêchent de se fabriquer un fourreau à base de matériaux divers comme des feuilles ou des brindilles. Certaines espèces peuvent aussi utiliser du sable des petits cailloux, voire des fragments de coquilles d’escargots.

La chenille agglomère contre elle tous ces matériaux en les collant à l’aide de fil de soie puis en fixant l’ensemble sur un support. Cette dernière ajoute des matériaux au fur et à mesure de sa croissance pour rester invisible.

Chenilles de la famille des psychidae sur la vasque qui se trouve devant ma porte d’entrée.
Chenille de Psychidae

Pendant la phase larvaire, les chenilles ne sortent la tête  que pour manger les feuilles de leur plante hôte. Le fourreau a bien sûr une fonction protectrice pour cacher la chenille à la vue des oiseaux qui sont les principaux prédateurs, mais il est aussi un fardeau que la chenille doit porter dans tous ces déplacements.

Les psychés lustrées vont garder ce fourreau pendant le stade de la chrysalide. Le fourreau est alors refermé totalement pour que la métamorphose puisse se dérouler. 

Reproduction

Le mâle émerge de son fourreau pour devenir un papillon adulte, mais la femelle reste à l’intérieur . Sans ailes (aptère), elle ne peut pas se déplacer.  Pour attirer les mâles vers elle, elle libère des phéromones. Dotés d’antennes en forme de peigne très performantes, ces derniers les détectent de très loin et arrivent rapidement  .

Psyche casta mâle adulte avec ses antennes plumeuses qui lui permettent de détecter les femelles de très loin. (photo google)

L’accouplement a lieu sans que la femelle sorte de son fourreau . Le mâle enfonce son abdomen dans le fourreau et féconde la femelle . La femelle pond dans son fourreau puis meurt sans jamais être sortie de son abri . Chez certaines espèces elle meurt même avoir d’avoir pondu et les larves émergent du corps en décomposition de leur mère. 

Les mâles qui n’ont pas de trompe et ne peuvent pas se nourrir ne vivent pas plus longtemps.

La durée de vie des psychés est très brève et ne dure que le temps de la reproduction et de la ponte.

plantes hôtes

Les chenilles de la psyché lustrée se développent sur le feuillage de nombreux arbres ou arbustes comme le charme commun, le hêtre, le chêne pédonculé, la ronce, le prunellier ou le lilas.  Mais elles se nourrissent également de nombreuses plantes herbacées comme l’ortie sur laquelle j’ai pu la prendre en photo.

Distribution

La psychée lustrée est présente dans toute l’Europe jusqu’au Danemark , en suède et en Finlande à l’exception de la côte Norvégienne . Elle est également présente en Espagne au Portugal et dans la partie est des états unis. On la trouve aussi dans la zone européenne de la Russie ainsi qu’au japon .

Carte Gbif de la présence de la psyché lustrée dans monde

Taxonomie

L’espèce a été décrite et nommée Psyche casta en 1767 par le botaniste et zoologiste allemand Peter Simon Pallas.

Elle a d’abord été classée  par pallas dans le genre “Phalaena” avant d’être  reclassée en 1801 dans le genre “Psyche” par le naturaliste allemand Franz Von Paula Schrank

La famille des Psychidae a été créée en 1828 par le médecin et entomologiste français Jean-Baptiste Alphonse Dechauffour de Boisduval.

Étymologie

Le nom de genre psyché vient du grec  psykhḗ qui signifie âme mais aussi papillon  dans le monde .Le relation, entre les deux mots vient de la croyance en la transmigration des âmes.   l’âme qui quitte le corps est comparé au papillon qui s’envole vers le ciel .  

L’épithète “casta” qui veut dire “châtaigne” désigne la couleur brune du papillon .

Laisser un commentaire