Pinson des arbres (Fringilla Coelebs- common chaffinch)

  • Règne : Animalia
  • Classe :Aves
  • Ordre : Passeriformes
  • Famille :Fringillidae
  • Genre : Fringilla

Description

Le pinson des arbres est une espèce de passereaux de petite taille (environ 15 cm de longueur) de la famille des fringillidés. C’est la plus fréquente des 3 espèces de pinsons (pinson des arbres, pinson du nord, pinson bleu)

!

Le mâle, en plumage nuptial, est très coloré avec le dessus et l’arrière de la tête bleue. Les joues et le ventre comme les pattes sont rosâtres. Le dos est marron. Les ailes et la queue sont noires avec des bandes alaires* blanches. Le  bas du dos et les sous-caudales sont vert olive.  

En plumage internuptial (cryptique),les couleurs  du mâle sont moins marquées , bien que présentes .

Pinson des arbres en plumage internuptial (en haut) et en plumage nuptial (en bas)

La femelle est moins colorée avec des teintes brunes et beiges qui lui permettent de se fondre dans la nature et d’être moins visible des éventuels prédateurs.  Son œil est cerclé de blanc. Les ailes ont les mêmes barres alaires blanches que le mâle.

Le bec est gris bleuté chez le mâle, alors qu’il gris rosâtre chez la femelle  

Les juvéniles ressemblent à la femelle. Les couleurs des jeunes mâles apparaissent peu à peu.

Alimentation

Le pinson préfère se nourrir au sol mais on peut aussi le voir dans les mangeoires en hiver. Il a un régime mixte et s’alimente de petits insectes et de larves, mais aussi de graines variées. Les juvéniles, eux, sont nourris par les parents avec des larves d’insectes et des chenilles.

C’est un oiseau qui apprécie de vivre avec d’autres espèces à l’exception de la période de reproduction où il peut devenir très territorial. il défend alors son territoire en le   marquant de son chant et en attaquant les oiseaux qui ne comprendraient pas bien  le message vocal.

Reproduction et nidification

La période de reproduction débute en mars comme la plupart des passereaux et s’étend jusqu’au mois de juillet.

Le pinson des arbres camoufle son nid. C’est la femelle qui le construit en hauteur dans un arbre à l’abri des regards. Il est constitué de mousse et de fibres végétales.  

Le femelle y pond 4 ou 5 œufs qui seront couvés pendant une quinzaine de jours. Les parents s’occupent ensemble du nourrissage des petits et du nettoyage du nid. Si on les observe on voit qu’ils apportent régulièrement des vers ou des petits insectes. On les voit également ressortir avec « les sacs fécaux » des juvéniles qu’ils extraient au fur et mesure et déposent loin du nid.

Migration

C’est un migrateur partiel, c’est-à-dire que les pinsons des arbres qui vivent dans les pays du nord migrent vers le sud lorsque l’hiver arrive. Certains d’entre eux redescendent jusqu’au Maroc où il passe l’hiver.  Un pinson des arbres bagué a été retrouvé au Maroc alors que la bague lui avait été mise en Russie à Kaliningrad. Il avait donc parcouru une distance de 3250 kilomètres.

Les pinsons des arbres qui vivent dans des contrées où l’hiver est doux sont sédentaires.

La chasse aux pinsons des arbres

Difficile de ne pas être ébloui par la beauté et par la perfection de son plumage aux coloris si doux.

Quand on pense que ces petits passereaux étaient encore chassés et servis au restaurant en friture ou brochette il n’y a pas si longtemps !!!.


Heureusement leur chasse a été interdite en 1976, mais il reste toujours quelques braconniers récalcitrants qui sont addicts à la chasse et à l’argent .

Pinson des arbres mâle en plumage internuptial


Un Bruant ortolan se vendrait aujourd’hui sur le marché noir 150 euros !!!

l’interdiction et la forte baisse de ces oiseaux n’a pas stoppé la volonté de certains de les tuer pour les manger.

En 2014, des grands chefs comme Ducasse Michel Guérard, Alain Dutournier et Jean Coussau demandaient même une dérogation pour pouvoir continuer à servir l’ortolan, le pinson ou les grives dans leur restaurant respectif .
-“Quand les chasseurs les apportent, disaient-ils qu’on les cuisine. !!!”

Dieu merci, l’époque a changé et notre relation au monde animal s’est modifiée.

Un cuisinier qui oserait demander cela aujourd’hui aurait certainement de gros problèmes et pourrait y perdre pas mal de plumes au passage.

Étymologie

Le pinson des arbres a été nommé « Fringilla coelebs » par Linné en 1758. Celui-ci avait remarqué que les femelles pinsons des arbres qui vivaient dans les pays du nord entamaient seules la migration avec les juvéniles tandis que les mâles « célibataires » restaient sur place. Il leur donna donc le nom « coeleb », déformation de caelebs, « célibataire ».

Le mot latin « Fringilla » dérive du grec « Phrugilos »qui désigne d’abord un oiseau inconnu puis le pinson. Le mot « pinson, lui, vient de « pincio ». La première partie « pinc » est l’onomatopée censée imiter le cri de l’oiseau. 

Cette particularité se retrouve dans d’autres langues comme dans le néerlandais « vink » ,  le toscan « pincione »  le corse « pinziola », l’espagnol « pinzon »  ou le breton « pint ».  

Dans son livre sur l’étymologie des noms d’oiseaux, Pierre Cabard montre que dans les langues nordiques, le nom du pinson est souvent associé au mot « hêtre » . Les Suédois disent « Bofink », les danois « bogfink », les Norvégiens « bokfink », les Islandais « bokfinka », etc.

Selon lui, cela vient d’une confusion avec le pinson du nord qui aime se nourrir des faînes de hêtres pleines de protéines alors que ce n’est une caractéristique marquante du pinson des arbres.

Pinson des arbres mâle

L’adjectif « Des arbres » a été ajouté, car l’oiseau à pour caractéristique de se déplacer souvent sur les branches basses des arbres d’où il lance son cri à l’adresse des autres oiseaux.

Expression

Gai comme un pinson:

Se dit d’une personne qui est très joyeuse.

L’expression fait référence au chant mélodieux et aux sonorités joyeuse du pinson des arbres.

« Il était encore joliment saoul, ce jour là , mais non zig tout de même, et gai comme un pinson.

Emile Zola

Origine du petit nom que je donne aux oiseaux   

Au jardin des oiseaux, j’ai baptisé « Danny » le pinson des arbres mâles en hommage au livre « Tortilla flat » de John Steinbeck qui m’avait tant marqué » dans mon adolescence. Il a été l’un des livres qui m’ont donné le gout de la littérature et de l’écriture.  

* Alaire :Qui appartient, ou qui est relatif, à l’aile (d’un animal, d’un avion).

Laisser un commentaire