Sittelle torchepot ( sitta europaea) 2 juin 2022

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Chordata
  • Classe: Aves
  • Famille : Sittidae
  • Ordre :Passeriformes
  • Genre : Sitta

Gisèle la sittelle vient voir s’il reste des graines.Mais non , plus de graines au printemps. il va falloir attendre les premières gelées pour en retrouver .

Sittelle torchepot (Sitta europaea – Eurasian Nuthatch)

Sittelle vient du latin « sitte » qui désigne, selon Aristote, une sorte de pie ou de pic. Raison pour laquelle Sittelle prend deux TT et non un seul comme on a tous tendance à l’écrire dans un premier temps.
Le mot “torchepot”, lui, est un assemblage de deux mots. « Torchis » et « pot ».
Torchis, pour mettre en avant son activité de maçonnerie. La sittelle se sert en effet son bec comme truelle pour diminuer l’entrée de son abri à la taille qui lui convient et le protéger ainsi des prédateurs. Elle utilise pour cela des cavités naturelles ou des trous (des pots) déjà creusés par des pics. Le ciment « maison » qu’elle fabrique pour réduire l’entrée est constituée de boue mélangée à sa propre salive.

Ce passereau était autrefois appelé pic-mâçon. Les Italiens l’appellent d’ailleurs toujours ainsi, « picchio muratore ». En espagnol « trépador » évoque ses qualités de grimpeur. Les Anglais, eux, ont mis en avant la force de son bec capable de broyer les noix et les noisette comme à coup de hache et l’ont baptisé « nuthatch ».
La sittelle à la particularité de se positionner souvent la tête en bas. Elle est même le seul oiseau d’Europe capable de descendre ou de monter d’un arbre dans cette position.
Le naturaliste Buffon qui a le premier nommé cette espèce, rapporte que l’oiseau était aussi appelé (à tort selon lui) grand-grimpereau, pic bleu, casse noix ou casse-noisette en raison de sa capacité à briser les coques dures.
Le nom casse-noix est aujourd’hui utilisé pour désigner un autre oiseau, le cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes) qui fait partie de la famille des corvidés.

Laisser un commentaire