Machaon (papilio Machaon) ou grand porte-queue sur une verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis)

  • Règne : Animalia
  • Classe : Insecta
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille :Papilionidae
  • Sous-famille : Papilioninae
  • Genre : Papilio

Le machaon fait partie de l’ordre des lépidoptères et de la famille des papilionidae.
Avec le flambé, il est l’un des plus grands papillons que l’on peut rencontrer en journée dans nos jardins. Les plus grands spécimens peuvent atteindre 90 mm d’envergure.
Certains trouvent qu’il est aussi l’un des plus beaux même si personnellement je les trouve tous très beaux, pour ne pas dire parfait dans leur genre.

Machaon sur une verveine de buenos Aires

Le dimorphisme est quasiment inexistant et mâle et femelle sont identiques
Les débutants peuvent parfois le confondre avec le flambé qui a pourtant des caractéristiques bien différentes ou avec le porte-queue de Corse (Papilio hospiton) que l’on peut rencontrer sur l’île de beauté.
Le machaon est normalement visible à partir du mois d’avril jusqu’au mois de septembre, mais ces dates peuvent varier selon les conditions climatiques.
Ce machaon est le premier que je vois cette année alors que nous sommes le 15 juin. L’an dernier les premiers étaient apparus courant avril.
Il est présent partout en France et en Europe. On le rencontre également en Afrique du Nord en Asie et au Japon.

Ses plantes hôtes préférées sont les ombellifères comme l’aneth, le fenouil, le panais, la carotte sauvage, le cerfeuil des Alpes, l’herbe aux goutteux, etc. Mais on peut aussi trouver ses chenilles sur des citronniers ou même des orangers du Mexique.
Vous savez donc maintenant quoi planter si vous souhaitez attirer ces papillons spectaculaires dans votre jardin. Ajoutez-y quelques fleurs à nectar qui lui plaisent (centranthe rouge, asters ,rudbeckias, échinacées, lavande , menthe , centaurées, sedums, etc..) et vous serez assuré de sa présence et de celle de bien d’autres papillons.
Inutile de dire que si vous sulfatez toutes les chenilles que vous voyez, vous n’aurez que ce que vous aurez créé. À savoir un jardin vide de papillon. Je dis cela après avoir remarqué qu’un grand nombre de mes clients (je suis paysagiste depuis plus de 20 ans) ne faisaient pas la relation entre les chenilles et… les papillons et que beaucoup se plaignaient de l’absence de ses derniers alors qu’ils avaient tout fait pour exterminer les premières.

Machaon sur une verveine de Buenos Aires

Étymologie.
Le machaon a été identifié et nommé par Linné en 1758 « Papilio machaon » .
Du latin « papilio » qui signifie papillon et de « Machaon » qui vient de la mythologie grecque.
Machaon est un héros de la guerre de Troie et le fils d’Asclépios . Linné aimait beaucoup emprunter à la mythologie même si je ne vois pas bien le rapport avec les caractéristiques de ce papillon .
Par la suite il a eu un grand nombre de noms vernaculaires comme : le grand papillon à queue du fenouil, le papillon bas -la- reine, le grand carottier, Le Grand Porte-Queue de Geoffroy, le papillon machaon, ou le grand porte-queue, etc. Le dernier de ces noms est encore utilisé aujourd’hui, etc.…
Tous ces petits noms montrent le grand intérêt qu’il a toujours suscité.
La plupart insistent sur la forme remarquable de sa queue qui lui donne une magnifique allure. Comme s’il portait une queue-de-pie.
De nombreux pays d’ailleurs, comme l’Angleterre, le Portugal, l’Allemagne ou le Danemark lui ont donné le surnom de « queue d’hirondelle ».


On aurait pu également lui donner le surnom donné au flambé de « grand voilier » tant son vol saccadé est impressionnant et particulier. Il bat des ailes puis se laisse planer puis rebat des ailes et se laisse à nouveau planer.

Laisser un commentaire