Pinson du nord (fringilla montifringilla)

  • Règne : Animalia
  • Classe :Aves
  • Ordre : Passeriformes
  • Famille :Fringillidae
  • Genre : Fringilla

L’espèce pinson du nord a été décrite puis nommé par le naturaliste Linné « Fringilla montifringilla » en 1958.

Migration

Le pinson du nord est un migrateur même si certaines colonies qui vivent dans le sud de la  suède ou du sud-est de la Norvège sont sédentaires;  En France, on ne les voit qu’en hiver, car il vivent, au printemps et en été, dans les forêts de Scandinavie ou celles  du nord de l’Europe.

Lorsque la saison froide arrive, ils redescendent alors vers l’Europe centrale et l’Afrique du Nord. Il est présent dans toutes les régions françaises à l’exception de la Corse.

Description

Le pinson du nord a la même taille que son cousin, le pinson des arbres.

Mâle et femelle sont facilement reconnaissables même s’ils ont la même structure de plumage.

En plumage nuptial le mâle pinson du nord a une capuche très noire qui devient plus claire en dehors de cette période. Le plumage du haut du corps est orange puis devient blanc crème sur le ventre. Les ailes sont noires et barrées de taches blanches.
La femelle, elle, ressemble au mâle en hiver, mais la couleur orange est bien moins prononcée. Le juvénile ressemble à la femelle et au début n’a pas de couleur orange. La couleur apparaît au fur et à mesure.

Nidification

Les pinsons du nord  restent France jusqu’au de mois  de mars où ils regagnent alors leur site de nidification nordique.

Le juvénile ressemble à la femelle et au début n’a pas de couleur orange. La couleur apparaît au fur et à mesure.


Pinson du nord juvénile (la couleur orange est tout juste en train d’arriver)

Alimentation

En été, leur alimentation est essentiellement constituée d’insectes alors qu’en hiver, ils se nourrissent plus de graines. Les graines qu’il préfère sont les faînes du hêtre mais il se nourrit aussi des graines de l’érable, du charme, du tilleul ou du pin.  

Les juvéniles sont   nourris avec des larves de diptères (mouches).

Pinson du nord mâle en plumage internuptial

Étymologie

Étymologie

« Fringilla » qui veut dire « pinson »   descend du verbe « frigutire » ou « fringutire » qui signifient « pousser des petits cris » . On imagine que ce nom lui a été donné en référence aux petits cris que poussent les pinsons .

Montifringilla vient des mots latins « mons » (montagne) et « Fringilla » (pinson) . il montre que ces oiseaux qui nichent dans la taïga  ou dans les montagnes nordiques  ne craignent pas   les climats rigoureux  .

Le mot « pinson, lui, vient de « pincio ». La première partie « pinc » est l’onomatopée censée imiter le cri de l’oiseau. 

Cette particularité se retrouve dans d’autres langues comme dans le néerlandais « vink » ,  le toscan « pincione »  le corse « pinziola », l’espagnol « pinzon »  ou le breton « pint ».  

Les Anglais le nomment à tort « Branbling » mot proche de « bramble » (ronce ) alors que le pinson du nord n’a pas de relation particulière avec elles .

Dans de nombreux autres pays, c’est  l’idée de pinson de montagne qui est  mis en avant .

Les Allemands et les Suédois disent « Bergfink », les portugais « tentilhao-montes » et  les danois « kvoekerfinke ».

En norvégien il est aussi appelé « Bjorkefink » qui signifie « pinson des bouleaux » .

Son nom italien est « Peppola » et les Espagnols qui semblent l’apprécier le nomment « pinzon real » ou  « pinson royal ».

Laisser un commentaire