Amaryllis (Pyronia tithonius)

  • Règne : Animalia
  • Classe : Insecta
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille :Nymphalidae
  • Sous-famille : Satyrinae
  • Genre :Pyronia

L’amaryllis est une espèce de lépidoptère de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae.

Description

L’amaryllis fait partie des papillons de taille moyenne (35 à 45mm d’envergure). Le dessus des ailes est orange avec le contour des ailes brun sombre. Le dessous, pour sa partie supérieure, est orange avec un ocelle noir contenant deux points blancs. Le bord des ailes est brun sombre. La partie inférieure est beige avec une bande plus claire qui coupe l’aile en diagonale. Elle comporte aussi des petits points blancs plus ou moins visibles.

Amarillys (Pyronia tithonius) sur fleurs de menthe

Distribution

On peut le voir du mois de juin au mois de septembre octobre selon le climat.  L’amaryllis est présent partout en France et en Europe. Il est absent des pays nordiques ou le climat est trop rigoureux pour lui. On le trouve également au Maroc, en Asie Mineure et dans le Caucase.

Reproduction

L’amaryllis est une espèce univoltine , c’est-à-dire qu’il n’y a qu’une génération par an .

Après l’accouplement la femelle pond ses œufs sur les tiges ou les feuilles de la plante hôte. L’éclosion des chenilles a lieu trois semaines après. Les chenilles qui n’ont pas terminé leur cycle à l’automne entrent en hibernation et passent l’hiver cachées dans la végétation. Elles reprendront leur développement au printemps.    

Plantes hôtes

Ses plantes hôtes sont les poacées (graminées).  Les agrostides, les dactyles, le brome érigé, les fétuques et autres pâturins.  

Dimorphisme : il est plutôt marqué et l’on reconnaît facilement le mâle à la tache sombre oblique qui traverse le dessus de l’aile supérieure. La femelle est également un peu plus grande avec des teintes légèrement plus claires.

Confusion

Attention à ne pas le confondre avec le myrtil, qui est plus grand, ou le procris, qui est bien plus petit . Contrairement au myrtil, l’amaryllis a tendance à garder les ailes ouvertes lorsqu’il se pose sur une fleur ou une branche pour que ses ocelles, destinés à dissuader les prédateurs, soient bien visibles.

Laisser un commentaire