Robert le diable (Polygonia c-album)

  • Règne : Animalia
  • Classe : Insecta
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Nymphalidae
  • Sous-famille : Nymphalinae
  • Genre : Polygonia

Décrit en 1758 par Linné, ce papillon de taille moyenne et de couleur brun orange avec des taches noires, doit son nom à la forme de ses ailes découpées (polygonia = qui a plusieurs angles) et à la petite virgule blanche en forme de c qui se trouve sur le revers de ses ailes (C- album =c- blanc ).

Robert le diable (Polygonia c-album)

Les Anglais le nomment « Comma » qui signifie « Virgule «

Son autre nom est « gamma ». Le « C » latin vient de la 3 ème lettre de l’alphabet grec qui est « Gamma ».

Il est très présent dans nos jardins et on peut le trouver partout en Europe, en Afrique du Nord et jusqu’en Asie.

En France, on peut l’apercevoir du mois de mai jusqu’au mois de septembre.

C’est une espèce bivoltine, c’est-à-dire qu’il y a deux générations de papillons par an.

Certains papillons de la deuxième génération hibernent et ce sont eux que l’on peut voir dès les beaux jours du printemps. Parfois au mois de février lorsque le climat est favorable.

Le Robert le diable a plusieurs plantes hôte comme l’ortie dioïque, le noisetier, l’orme de montagne, le houblon, le framboiser ou le groseillier épineux.

Le dimorphisme sexuel est à peine visible et joue surtout sur l’intensité de la couleur orange et la taille du papillon. La femelle est plus claire et elle a une envergure légèrement plus grande que le mâle.

Le robert le diable butine les fleurs, mais il a une prédilection, comme le petit mars changeant, pour les suintements de sève ou les fruits bien mûrs.

Le papillon pond ses œufs sur le revers des feuilles de manière isolés ou groupé ; il peut y avoir jusqu’à 500 œufs

Sa chenille passe par plusieurs stades. Dans sa forme la plus avancée, elle est brun-jaune avec une tache blanche sur le dessus. (voir photo)

Selon certaines sources, son nom de Robert le diable lui aurait été donné à cause du profil découpé de ses ailes qui évoque des diables .

Le nom « Robert le diable » vient d’une figure légendaire du Moyen Âge.

Selon la légende, la femme du duc de Normandie qui désespérait de ne pas avoir d’enfant invoqua le diable.

De cette invocation naquit Robert .

Enfant terrible, il se comporta comme un petit diable et commit les pires exactions. Jusqu’au jour où sa mère lui avoua son origine diabolique.

À partir de là, son comportement changea du tout au tout. . Il quitta la Normandie, fit pénitence et vœux de silence absolu.

À Rome, il fut remarqué par l’empereur qui l’invita à sa cour. Ce dernier lui offrit même la main de sa fille, mais Robert le diable refusa et préféra continuer à mener une vie d’ermite.

5 juin 2022

Laisser un commentaire