Souci (Colias crocea) sur pulicaire dysentérique

  • Règne : Animalia
  • Classe : Insecta
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Pieridae
  • Sous-famille : Coliadinae
  • Genre : Colias

Un beau souci pris hier matin dans l’allée des papillons. Cette allée est bordée des deux côtés par des fleurs “sauvages” qui attirent les insectes bien plus surement que nos fleurs de jardins.

Le souci est une espèce de lépidoptère de la famille des piéridae et de la sous-famille des Coliadinae.

Il peut être facilement confondu avec le fluoré (Colias alfacariensis) ou le soufré (Colias hyale) qui lui ressemble beaucoup.  Distinguer les 3 papillons est d’autant plus difficile que la différenciation se fait grâce au-dessus des ailes et que ce papillon n’ouvre pratiquement jamais les ailes lorsqu’il se pose. L’accouplement est l’une des rares situation où l’on peut observer le dessus des ailes  

Souci (Colias crocea) sur pulicaire dysentérique

Le souci est un papillon de taille moyenne ( 42 et 55 mm d’envergure). Il fait partie de ces papillons migrateurs qui partent de la méditerranée et remontent vers le nord.  

On peut le voir partout en Europe à l’exception des pays nordiques  .  On le trouve aussi en Afrique du nord, au Moyen-Orient et jusqu’en Iran. En France on peut le rencontrer dans tous les départements.   

Mâle et femelle sont légèrement différents. Le dessus des ailes est jaune orangé avec une tache noire sur l’aile supérieure et de larges bordures sombres sur les 4 ailes. Chez la femelle cette bande sombre contient plusieurs taches jaunes que l’on peut distinguer lorsque le papillon est à contre-jour (voir photo ci dessous).  Le revers des ailes est d’un jaune plus vif chez le mâle que chez la femelle. Il comporte plusieurs taches noires ainsi qu’une tache blanche entourée de brun rose .   

Les yeux sont verts. Le dessus de la tête ainsi que le liseré autour des ailes sont  d’une couleur rose typique des colias.

Ses plantes hôtes sont la luzerne, le lotier la badasse, le sainfoin ou la coronille bigarrée.

Souci femelle .

Étymologie

Il a d’abord été nommé par erreur « Papilio hyale » par Linné qui l’avait confondu avec un autre papillon.

 Le nom de genre Colias a été donné par Fabricius en 1807. C’est un surnom de Vénus lié au nom d’un cap de la côte orientale de l’Attique (Grèce) .

Le nom de l’espèce « Crocea » vient du latin « Croceus » qui signifie « couleur safran ».

L’origine est la même que celle de la fleur « crocus » dont on tire l’épice « safran » (crocus sativus)

Son nom vernaculaire de « souci » lui a été donné en lien avec la fleur qui a la même couleur jaune orangé que le papillon. Ce nom a été donné par Geoffroy en 1762.

Pulicaire dysentérica ou linule de près

Fleur dite « sauvage » de la famille des astéracées.

Comme son nom l’indique, ses rhizomes ont des propriétés anti-diarrhéique . Grâce à ses qualités antiseptiques, elle peut également être appliquée en compresse sur une plaie. Elle a aussi des propriétés diurétiques qui stimulent les fonctions rénales.

Pulicaire dysentérique ou linule des près

Plante insecticide

la pulicaire dysentérique ou linule des près était autrefois utilisé comme insecticide pour repousser les puces . Des bouquets faits du feuillage étaient accrochés dans les étables.

Elle aime vivre dans les zones humides comme les prairies marécageuses, les abords des cours d’eau, des rivières ou des étangs des rivières, des étangs. Elle fleurit à partir du mois de juillet jusqu’à la fin septembre.

Elle est également appelée l’herbe dysentérique, la conysière, la conyse moyenne, l’herbe de Saint-Roch, la fausse vergerette ou l’aunée des prés.

La pulicaire dysentérique ou L’inule des près est surtout une plante très mellifère.

Mellifère :

une plante est dite « mellifère » lorsqu’elle attire les abeilles qui apprécient son pollen dont elles se nourrissent ou son nectar à partir duquel elles fabriquent le miel .

Par extension, une plante mellifère est une plante qui attire les insectes butineurs.

Mellifère vient du latin « mellis » qui signifie « miel »

24/08/2022

Laisser un commentaire