Pic épeiche (Dendrocopos major – Great Spotted Woodpecker).

  • Règne : Animalia
  • Classe : Aves
  • Ordre : Piciformes
  • Famille : Picidae
  • Genre : Dendrocopos

Le Pic épeiche (Dendrocopos major) appartient à la famille des picidés (les pics) constituée de trente genres et de 234 espèces existantes, dont la majorité sont connues comme pic. En France neuf espèces sont recensées comme le pic vert , le pic mar ,le pic cendré ou le pic épeichette, etc…

Pic épeiche mâle

Description

Bien qu’ils ne le fassent pas tous, les picidés sont connus pour leur habitude de taper contre les arbres avec leur bec pour marquer leur territoire. Comportement qui s’accentue au cours de la période de reproduction. Ces coups s’appellent le tambourinage. Ils sont à différencier du martèlement produit par les mêmes pics lorsqu’ils frappent les arbres pour les creuser à la recherche d’insectes ou pour construire un nid. Le martèlement est irrégulier et quasi silencieux alors que le tambourinage est régulier et très bruyant.

Le tambourinage est une forme de communication utilisée par la plupart des espèces de pics . En plus du marquage de territoire, il sert à la reconnaissance mutuelle des pics.   Le tambourinage chez les pics joue le même rôle que  le chant chez les  passereaux .

Autre caractéristique du pic épeiche sa langue rétractile qu’il peut projeter à plus de 10 cm à l’extérieur du bec. Langue qui lui sert à se nourrir en allant fouiller à l’intérieur des arbres. La langue est pourvue de minuscules barbules qui recouverts  d’une salive visqueuse attrapent facilement  les insectes et les larves .

Le pic épeiche est un arboricole exclusif qui ne vit que par les arbres où il trouve nourriture et protection pour son nid

Nidification

Le pic épeiche est un solitaire très individualiste qui vit seul toute l’année. Il ne recherche un ou une partenaire qu’au moment de la reproduction. Une fois cette tâche réalisée et les juvéniles devenues autonomes, chaque adulte repart vivre seul dans son coin .

La nidification commence en mars/avril par le creusement d’une loge dans un arbre qui servira à accueillir la nichée. Ce travail pénible et long est essentiellement effectué par le mâle. La femelle y déposera ensuite 5 à 7 œufs. L’incubation dure entre 10 et 12 jours. Elle est assurée à tour de rôle par la femelle et le mâle. Les poussins nidicoles seront ensuite nourris par les parents pendant une vingtaine de jours. Ils seront alors prêts à sauter du nid et à le quitter définitivement.

Suivi de près par les parents qui continuent un temps à les nourrir, les juvéniles resteront près du nid quelques jours. Les jeunes seront à même de se reproduire dès l’année suivante. Un pic épeiche peut vivre une dizaine d’années s’il ne rencontre pas de difficulté.

Dimorphisme.

Mâle et femelle sont quasiment identiques. Seule différence: le mâle a une tache rouge sur la nuque alors que la femelle n’en a pas .

Pic épeiche mâle

Ethymologie

“Dendrocopos” est un assemblage des mots grecs “Dendros” (arbre en général) et de “kopos” qui signifie “coup” . On comprend donc qu’il s’agit d’un oiseau qui donne des coups sur les arbres.
Major vient du latin “major” qui signifie “plus grand” et exprime l’idée que ce pic est plus grand que les autres pics .
“Épeiche” viendrait de l’allemand “spech” . Pour certains scientifiques, le mot désignerait le mot “pic” alors que pour d’autre il évoquerait le plumage tacheté de l’oiseau.
En anglais, le terme Great Spotted Woodpecker (grand pic tacheté) évoque les grandes taches blanches des épaules.
En allemand, l’un de ses noms est “Elsterspecht” qui signifie “pie pic” .
Les Italiens, eux, mettent l’accent sur sa taille et la tache rouge que les mâles ont sur l’arrière de la tête (Picchio rosso maggiore) alors que les espagnols le nomme pic pins (pico picapinos ).

Laisser un commentaire