Mésange bleue – Cyanistes caeruleus – Eurasian Blue Tit

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Cordata
  • Classe: Aves
  • Famille : Paridae
  • Ordre : Passériformes
  • Genre : Cyanistes

La mésange bleue est avec la charbonnière le passereau le plus présent au « jardin des oiseaux ». Elle fait partie de l’ordre des passériformes et de la famille des Paridae. Plus petite que la charbonnière elle pèse 9 à 12 grammes et mesure 10 à 12 cm.
Elle est facilement reconnaissable avec ses joues blanches, sa calotte bleue et sa bande bleu foncé, noire chez le mâle, qui traverse la tête en passant par les yeux. Son dos est vert olive et son ventre et sa poitrine sont jaunes. Le Jaune est marqué par une ligne médio-ventrale noirâtre plus fine chez la femelle. Elle aime vivre dans des espaces pourvus de nombreux arbres ou elle peut trouver nourriture et abris.

La mésange bleue est un oiseau très dynamique qui aime se déplacer en groupes de plusieurs individus et qui ne craint pas, en hiver, de venir se nourrir aux mangeoires. Malgré sa petite taille, elle est batailleuse et ne se laisse pas faire par les oiseaux plus gros.

Mésange bleue femelle (à droite) et mâle (à gauche)

Dimorphisme

Mâle et femelle sont difficilement identifiables à l’œil nu. Seuls signes distinctifs, un plumage d’un bleu plus intense chez le mâle et la bande qui passe par l’œil, bleu foncé chez la femelle et noire chez le mâle.

Nidification

En période de reproduction, son alimentation est principalement insectivore. Elle se nourrit d’araignées de vers et de larves et de chenilles.
Les oisillons séjournent 18 jours dans le nid puis en sortent définitivement. Il leur faudra 4 semaines pour s’émanciper des parents qui leur apprennent à se nourrir, à voler et à éviter les principaux dangers. Ils atteindront la maturité sexuelle au bout d’un an.

Les juvéniles, eux, sont reconnaissables à l’arrière du bec non fini couleur jaune canard qui les fait ressembler à « Donald Duck » et à leur plumage plus terne. La calotte est bleu gris et les joues sont encore jaune pâle. Elles deviendront blanches par la suite. Le blanc commence autour des yeux, puis s’étend sur toute la surface.

Distribution

Les mésanges bleues sont des migrateurs partiels ; la plupart sont sédentaires, mais certaines d’entre elles qui vivent au nord peuvent migrer vers le sud.
L’espèce cyanistes caeruleus vit principalement en Europe à l’exception des territoires trop au nord. Il existe une autre de mésange bleue assez proche (Cyanistes teneriffae) qui, elle, vit en Afrique du Nord, aux Canaries et sur l’île de Pantelleria. La différence avec l’européenne est minime et se situe essentiellement dans la teinte du bleu de tête qui est plus foncé .

Mésange bleue nord africaine (Cyanistes teneriffae) © Daniel Pettersson


Étymologie

Cyanistes vient du latin « cyaneus » qui signifie bleu. Cyaneus est un dérivé de la couleur bleu primaire « cyan » qui, ajoutée au jaune, permet d’obtenir le vert.
Et comme le bleu n’est jamais assez bleu, on lui a rajouté « caeruleus » qui désigne lui aussi la couleur bleue, mais un bleu plus sombre et plus dense.
Ceux qui ont nommé la mésange bleue ont certainement voulu insister sur les différentes nuances de bleu que l’on peut observer sur cette mésange.

Les espagnols l’appellent “herrerillero”, les italiens “cinciarella”, les néerlandais “pimpelmees” .

Laisser un commentaire