Graphosome d’Italie (graphosome italicum)

  • Règne : Animalia
  • Classe :Insecta
  • Ordre : Hemiptera
  • Sous ordre : Heteroptera
  • Famille :Pentatomidae
  • Genre : Graphosoma

Punaise arlequin qui se prélasse sur une tige de rue (Ruta graveolens). La photo est assez cocasse quand on sait que les anciens faisaient des pulvérisations à base de rue pour tenter de les éloigner de leur culture. 🙂

Punaise arlequin ou graphosome italicum

Le graphosome d’Italie ou punaise arlequin est une espèce d’insecte du sous-ordre des hétéroptères (punaises) et de la famille des pentatomidae qui compte en France 150 espèces. Cette famille de punaises a pour particularité d’avoir des antennes qui comportent cinq segments alors que l’habitude chez les punaises est plutôt de quatre.

Autre particularité de la punaise arlequin, son « Scutellum »*(photo2) qui recouvre pratiquement tout l’abdomen. Il est triangulaire et beaucoup plus grand que chez la plupart des punaises de la même famille.

Au jardin, le graphosome italicum est facilement reconnaissable à sa livrée rayée de bandes noires et de rouges qui préviennent les prédateurs de sa toxicité (aposématisme). Les oiseaux, avertis par ses deux couleurs, préfèrent choisir d’autres punaises pour se nourrir.

Son ventre est également rouge, mais ponctué cette fois de taches noires.

Punaise arlequin sur une tige de rue (Ruta graveolens)

Si l’on aime compter et qu’on a un goût prononcé pour les mots latins, on pourra remarquer qu’il a 4 bandes noires sur le scutellum , 6 sur le pronotum , 2 sur le clypéus ainsi que 4 taches noires de chaque côté sur les « connexivums ». 😉

Le graphosome est un insecte phytophage, c’est-à-dire qu’il se nourrit de végétaux. Étant un insecte piqueur suceur, comme toutes les punaises, il suce essentiellement la sève des jeunes graines dont il raffole. L’été, on peut le voir en grand nombre se reposer sur les ombellifères qui lui servent de dortoir et de cantine.

Anatomie des punaises (photo Wikipedia)

Contrairement aux gendarmes qui ne dégagent pas d’odeur, le graphosome rayé peut dégager une mauvaise odeur lorsqu’il se sent agressé grâce à une paire de glandes odorantes qui se trouvent à la base de la troisième paire de pattes. L’odeur est puissante et désagréable, il faut bien sûr qu’il se défende, mais il ne sentira rien si vous ne le dérangez pas.

Laisser un commentaire